Quelles formations pour travailler dans les métiers de la mode et textile?

Le monde de la mode fait fantasmer à travers les divers événements organisés. Il attise la convoitise des passionnés et des personnes de tout âge qui ambitionnent une carrière dans la haute couture. Cependant, la certitude est que le domaine très vaste de la mode embauche généralement des artisans spécialisés. Quels sont les enseignements requis pour faire carrière dans l’univers du design ? Voici comment devenir un professionnel du tissu et de l’accoutrement.

L’univers du design : statistiques des employés

Le sondage effectué par l’Institut Français de la Mode (IFM) montre que le monde du design est mené par le textile et l’industrie du vêtement. Ces deux manufactures génèrent presque la moitié des revenus de ce business estimé à plus de 67 milliards d’euros. Le monde des fragrances et du cosmétique viennent, quant à eux, seconder le classement et engendre des revenus de près de 44 milliards d’euros.

En d’autres lieux, et chose très étonnante d’ailleurs, la vente détaillée des produits est la principale activité de cette manufacture en France. Ainsi, cette industrie emploie plus de 362.000 personnes directement et indirectement. Il génère près de 74 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Ce chiffre apporte une explication particulière sur l’embauche dans ce secteur. Au-delà des métiers prolétaires et de ceux liés à l’artisanat, ce sont le marketing et la commercialisation qui donnent naissance à la grande majorité des débouchés dans le monde de la mode.

Ainsi, le fantasme des novices sur le milieu de la mode parait être un lointain rêve. L’ONISEP affirme d’ailleurs que le métier créatif des grandes maisons recrute très peu au regard du grand nombre de candidats. Il comprend les stylistes, les directeurs de collection et les modistes. Cette information est appuyée par l’observatoire des métiers du textile, de la mode et des cuirs qui confirme que 10.000 postes sont réservés aux secteurs techniques du monde de la mode.

Près de 249 établissements de formation sont recensés en France. Ainsi, en Île-de-France, nous en avons 68 contre 48 en Auvergne-Rhône-Alpes. Les formations sont dispensées dans les lycées en formation initiale, ainsi que dans les universités et écoles supérieures, ou en formation continue. Elles sont aussi accessibles dans les antennes de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) ou dans les GRETA.

Cette représentation du domaine de la mode permet de faire ressortir la classe de métier dominante à savoir les ouvriers ou « petites mains ». D’autres sections de la mode sont déplacées vers des pays à bas coût ayant des vendeurs, marketeurs et communicants alors que les autres produits sont fabriqués dans le luxe en France. Cependant, il existe qu’un cercle restreint de créateurs.

En effet, la meilleure façon pour avoir une carrière professionnelle dans l’industrie de la mode est de se faire former en maroquinerie, ou de s’instruire dans le secteur de la production et du marketing.

Le meilleur moyen de travailler dans la mode sans formation

Certaines personnes ne sont pas admiratives du travail manuel et réfutent l’idée de travailler comme ouvrier. Cependant, ils aimeraient quand même faire carrière dans la mode. D’autres encore, trouvent la formation des écoles trop longues. De plus, le caractère bénévole des stages avant de se faire embaucher par de grandes maisons ne plaît pas à tous.

Toutefois, ces personnes peuvent espérer faire une carrière dans l’univers du textile (frenchtex.org) dans le volet marketing. Aussi, être vendeur ne nécessite aucune formation pour exercer. Les plus grandes marques sont celles qui embauchent le plus grand nombre de personnes pour la vente. Par conséquent, les produits des plus marques ou des plus grands noms sont actuellement en tête des ventes dans les petites boutiques ou magasin de campagne.

Des contrats sont signés sous forme de commission-affiliation entre les grosses marques et les vendeurs. Encore nommé franchises d’accessoires de mode ou encore franchises de lingerie, ces marques recrutent de nouveaux entrepreneurs pleins d’idées innovatrices pour l’ouverture de boutiques dans les zones géographiques qui en sont dépourvues.

Ces franchises de marque s’occupent de la formation de base des commerçants qui intègrent leur réseau. Ensuite, elles les assistent et les encouragent quotidiennement. De plus, ils surveillent les collections et les stocks, commandent la commercialisation et assurent les opérations de marketing. La décharge de ces fonctions amène les vendeurs à se focaliser sur le but de leur métier qui est le conseil et la vente. Enfin, si vous exprimez le souhait de travailler dans l’univers de la mode ou du textile sans vous instruire, vous devez vous renseigner sur les franchises recruteuses pour en intégrer une.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *