Le CPF ou compte professionnel de formation : comment ça marche ?

Le CPF a été mis en place par la ministre du Travail, Murielle Pénicaud le 1er janvier 2015. Ce dispositif s’adresse à toute personne âgée active de plus de 16 ans. De quoi s’agit-il ? Comment fonctionne-t-il ?

Le CPF, le successeur du DIF

Le CPF a remplacé le DIF ou droit individuel à la formation. Si ce dernier était lié au contrat de travail de l’employé, le CPF, lui est associé au salarié lui-même. Cela le suit donc tout au long de sa carrière professionnelle. Ainsi, s’il change d’entreprise, son CPF est transféré automatiquement à son nouvel employeur. Depuis la création de ce nouveau dispositif, le salarié est donc acteur de son parcours professionnel. Également, il n’a plus besoin de demander au service Ressources Humaines le nombre d’heures dont il dispose. En effet, il lui suffit de se connecter sur moncompteactivite.gouv.fr pour connaître son nombre d’heures disponibles.

Comment ça marche ?

Tous les salariés peuvent bénéficier du dispositif CPF. Ceci, qu’ils soient salariés du secteur privé ou du domaine public. Et même si vous vous trouvez par la suite sans emploi, il vous est toujours possible d’utiliser votre CPF durant votre période de chômage, par exemple, pour vous former. Chaque année, votre compte est alimenté d’heures. Le nombre d’heures dépend de votre temps de travail, et est limité à 24 heures maximum par an.

Et au cumul, les heures ne peuvent pas aller au-delà de 150 heures sur 8 ans. Si vous avez donc atteint cette limite, il vous faut donc utiliser vos heures de formation afin de pouvoir continuer à obtenir de nouvelles heures. Si vous changez d’emploi, vos heures accumulées ne seront pas perdues.
Notons qu’il est de votre droit d’utiliser vos heures de formation.

En revanche, il vous faut obtenir l’autorisation de votre employeur pour les utiliser si vous êtes actuellement en poste. Rapprochez-vous de votre responsable pour lui soumettre votre demande de formation.

Mais, rien ne vous empêche aussi de suivre la formation durant votre temps libre, par exemple, si le planning de l’entreprise ne vous permet pas de suivre la formation à la période souhaitée. Si votre employeur vous accorde la possibilité de suivre votre formation sur votre temps de travail, la loi l’oblige à vous rémunérer comme si vous travaillez normalement. Dans le cas où vous souhaitez vous former durant votre temps libre, votre employeur n’aura pas à vous verser une rémunération.

Quel type de formation est éligible au CPF ?

Contrairement au DIF, tout type de formation n’est pas éligible au CPF. Vous pouvez utiliser vos horaires disponibles uniquement pour des formations qualifiantes, c’est-à-dire des formations vous permettant d’améliorer votre employabilité. Les cours de langues vivantes en ligne sont, par exemple, éligibles au CPF puisque cela améliorera votre insertion professionnelle. Nous le savons tous, la maîtrise d’une langue étrangère, notamment l’anglais est un véritable facteur d’employabilité.

Lors de la relecture de votre CV, les recruteurs ne passent pas à côté de cet atout. Il est aussi possible de passer le permis de conduire en utilisant votre compte personnel de formation. Pour ce faire, choisissez un organisme agréé. Vous ne devez pas faire l’objet d’une suspension de permis pour suivre la formation. Autres formations possibles sont les formations en comptabilité, en informatique, en électricité, en cuisine, en médecine, etc.

Vous pouvez aussi utiliser votre CPF pour un accompagnement pour une VAE. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site du CPF pour consulter la liste des différentes formations accessibles avec ce dispositif. Notons que vous êtes entièrement libre de suivre une formation qui n’entre pas dans votre cadre de travail actuel, mais qui vous est indispensable pour évoluer. La formation choisie doit déboucher sur une certification, un diplôme ou d’autre certification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *